3 astuces pour des parents qui assurent au Skate Park !

3 astuces pour des parents qui assurent au Skate Park !

Vous parent, combien d’heures passez-vous à regarder votre enfant s’éclater au skate park ? Beaucoup trop …

Entre la peur d’une chute et la solitude du moment, vous ne savez pas ce qui est le plus désagréable, les deux peut être. On tient le coup parce qu’on sait que le skate est un booster de confiance en soi, de maitrise de l’équilibre, de rapport aux limites et aux règles d’usage, sans compter que les sensations de glisse sont vraiment uniques ! Alors, adoptons un nouveau regard, changeons la donne… Nous aussi, nous en avons sous le pied, la preuve ! ?

1/ On réalise nos plus belles photos

Oui, bien sûr, nous avons tous pris des photos de nos enfants lors de la première descente, du premier saut, et puis, tout ça reste dans le téléphone. Si vous recherchiez la bonne lumière, le bon cadrage, l’étincelle dans le regard, le sourire épanoui ? Cherchez à aller plus loin qu’un simple souvenir du moment, le skate park est souvent taggé, un paysage urbain aux couleurs contrastés, c’est un cadre singulier pour exprimer votre créativité.

2/ On (re)découvre la glisse

Pourquoi ne pas s’y (re)mettre ? Après tout, apprendre avec son enfant promet de beaux moments de complicité. Oui, bien sûr, on pense aux blessures, on imagine déjà le sourire narquois de nos collègues ou amis si on resort de là avec un bras en écharpe. Alors, pourquoi ne pas commencer avec un stage d’initiation (pour vieux ☺). Ça existe un peu partout !

Nantes, Paris, Marseille, Lorient, et bien d’autres encore.

 

Et si le skate park vous parait trop bondé, de nombreuses villes proposent une découverte en skate ou en segway. C’est une manière de renouer avec la pure tradition de skate : utiliser la ville comme terrain de jeu. C’est un cocktail original qui vous laissera un souvenir durable.

 

3/ On parle le « skate » 

Vous êtes un(e) incorrigible intellectuel(le), pas de problème ! Le langage des skaters est trèèès riche. Si vous ne connaissez pas les fondamentaux, impossible de suivre une conversation avec votre enfant, voici un avant-goût :

Le ollie : c’est LA base du skate. Le but est simple : “sauter” avec sa planche. En maîtrisant cette figure, cela te permettra passer une grande majorité de tricks.

Un trick : tu peux aussi dire “figure” (en français)

Rentrer : c’est le fait de réaliser et/ou maîtriser une figure (ex : j’ai réussi à rentrer un ollie)

Catcher : lorsque tu rattrapes ta planche de skateboard en l’air

Une entrée : faire une figure avant un slide ou un grind

Une sortie : faire une figure après un slide ou un grind

Replaquer : le fait d’atterir sur le skate à l’issu d’une figure

Un spot : l’endroit/le lieu où tu fais du skate

Le Flat : c’est l’ensemble d’enchaînements de figure que tu réalises au sol sans utiliser de module.

Un O-U-T (ou S-K-A-T-E) : petit jeu entre skaters où l’on impose une figure. Si l’un d’entre eux n’arrive pas à réaliser cette figure, il prend alors une lettre… Le skate perd le O-U-T (le S-K-A-T-E quand le mot est fini.

Un LIP TRICKS : figures (tricks) que l’on réalise en haut d’un module

Un vert : diminutif de “vertical”. Le fait de faire du skate en rampe

… Et ce n’est qu’un échantillon.

Bonne nouvelle, vous allez progresser en anglais !

Et pour finir, il est essentiel de se protéger pour pratiquer cette activité. Ce n’est plus une question de fun ou de cool cette fois, ce devrait juste être obligatoire pour être sûr de terminer la journée sous les meilleurs auspices !

Maintenant, à vous de jouer !

(Merci à ma copine Sonia qui m’a donné l’idée de cet article, une maman vraiment fun !)

Réagissez ! Laissez-nous vos commentaires, ça nous ferait bien plaisir.

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois − trois =