#2 – Les enfants et les écrans : mode d’emploi de 6 à 9 ans

EPISODE #2 pour cette mini-série dédiée à l’utilisation des écrans par nos enfants

De 6 à 9 ans

Vous connaissez peut-être déjà nos histoires de bêtises avec Noé. Cette fois-ci, nous vous proposons une série de podcasts autour des questions de parents. Pour cette première série, nous vous parlerons de l’utilisation des écrans par nos enfants. Télévision, tablette, smartphone, DVD, tout y passe.

En tant que parent, nous avons besoin de conseils pour savoir comment gérer l’utilisation des écrans avec nos enfants.

Au micro de notre série, Serge Tisseron, psychiatre qui a justement imaginé des repères pour savoir quels écrans et à quel âge les présenter.

Ce 2ème épisode présente les précautions à prendre pour les enfants à partir de 6 ans, c’est-à-dire l’entrée au CP, le moment idéal pour créer avec les écrans et lui expliquer le fonctionnement d’internet. Serge Tisseron nous explique tout ça.

VERSION TEXTE

Quels sont les nouveaux enjeux autour des écrans pour les enfants de 6 à 9 ans ?

A partir de 6-9 ans, il va y avoir de nouveaux enjeux. L’enfant rentre en CP. Ce serait formidable qu’en école élémentaire, on lui explique les modèles économiques d’Internet, ses pièges mais ça ne se fait pas donc c’est bien si les parents en parlent avec leurs enfants.
Il faut être à l’écoute de ses questions : par exemple savoir si Internet c’est gratuit. Comme vous le savez, nos données personnelles sont capturées en permanence. Il y a des petits livres qui l’expliquent, des espaces sur Internet aussi… Il faut que les parents profitent des questions de l’enfant pour s’informer. C’est en allant chercher les réponses que les parents les découvrent pour eux-mêmes : économie de l’attention, modèle économique d’Internet, toutes les problématiques liées aux données personnelles, c’est déjà des questions que l’enfant peut poser autour d’Internet.

Echanger à propos des écrans avec son enfant, est-ce primordial ?

A ce moment-là, le temps d’écran va s’allonger un peu. L’enfant va être confronté aux jeux vidéos. Il faut respecter la norme PEGI (Pan European Game Information). Il faut continuer à parler avec l’enfant de ce qu’il voit et de ce qu’il fait avec les écrans. Vous savez, un enfant si à 6-7 ans, si vous lui demandez de parler du jeu vidéo avec lequel il a joué, il est enchanté ! Parce qu’il a l’impression que les parents ne méprisent pas ses activités. En plus, il a d’autant plus envie d’en parler.

Exemple, quand l’enfant joue aux Lego, il peut se passer beaucoup de choses mais les émotions qu’il a à jouer avec ses Lego sont finalement assez moyennes. En revanche, quand l’enfant joue aux jeux vidéos, les émotions qu’il éprouve sont très fortes et très intenses car les créateurs font tout pour que les émotions du joueur soient intenses.

Quand vous éprouvez ce genre d’émotion, vous, moi, tout le monde, nous avons envie d’en parler. Chaque fois que nous sommes émotionnellement très mobilisé, nous avons envie de parler de ce qui nous est arrivé et l’enfant qui a joué aux jeux vidéos ressent cette envie aussi.

Quand parler des émotions qu’il a ressenti face à un jeu vidéo ?

Il y a un moment formidable : le repas du soir, pris sans télévision, ni téléphone mobile, ni tablette. J’ajouterai sans illustrés car dans certaines familles, un membre lit toujours son journal pendant le repas. L’enfant n’aura pas forcément quelque chose à raconter mais il saura que si un jour il a quelque chose à raconter, il y a ce moment-là. Peut-être qu’un jour, il jouera à un jeu vidéo qui n’est pas pour lui chez un copain et il pourra dire qu’il a vu des choses étonnantes. Puis, un autre jour, il parlera peut-être de ses difficultés dans sa classe. C’est très important que les enfants sachent qu’il y a un moment qui est dédié à l’échange.

Pourquoi est-il important de préserver le repas du soir de tout écran ?

Beaucoup d’enfants disent souffrir du fait de voir leurs parents sur leur téléphone mobile et qu’il ne semble pas y avoir de moment qui soit dédié à un échange parent enfant. Comme si leurs parents préféraient échanger avec d’autres qu’avec eux. Il y a même 26% des enfants de 8 à 12 ans qui rêvent de pouvoir confisquer leur téléphone mobile à leurs parents pour avoir enfin un moment un véritable échange.

Pour montrer le bon exemple, le parent doit-il revoir son utilisation des écrans ?

Une campagne d’affichage s’est développée en Allemagne avec des affiches posées dans les crèches avec l’image d’un parent qui vient chercher son enfant en regardant son téléphone mobile (car c’est très fréquent) et la légende dit : “Combien de fois avez-vous regardé votre enfant aujourd’hui ?”
L’éducation aux écrans commence par cette contrainte que les parents vont s’imposer, c’est-à-dire de moins utiliser leur téléphone mobile mais quand je dis “contrainte” peut-être que certains se disent : “Encore du compliqué !” Et non parce que pendant ce temps-là, vous allez découvrir beaucoup d’autres choses, beaucoup d’autres activités que vous pouvez faire avec votre enfant.

Le cinéma, la télévision, Internet, ce sont tous des outils de consommation. Y a-t-il un écran où l’enfant peut devenir acteur ?

Parce qu’à partir de 6-7 ans, il y a quand même beaucoup d’activités de créations rendues possibles par le numérique. Quand on pense au numérique, il faut bien garder le voir comme un outil de consommation. Au cinéma, on paye sa place, on regarde le film. On allume la télé, on regarde la télé. On va sur Internet, on fabrique Internet. Et justement, il va y avoir un outil de création très favorable pour la vie de l’enfant à partir de 6 ans, c’est un appareil photographique.

Pourquoi un appareil photographique à 6 ans est-il important ?

Parce que ça va créer entre l’enfant et le parent, une relation réciproque. Le parent photographie l’enfant dès la naissance. A partir de 6 ans, l’enfant va pouvoir photographier son parent. Il va y avoir un échange. L’enfant va être introduit comme un acteur des images qu’il fabrique donc il ne sera plus comme un consommateur ! C’est déjà quelque chose qu’il aura inauguré avec le fait de choisir ses DVD entre 3 et 6 ans.

Mais à partir de 6 ans, il va pouvoir prendre connaissance des droits à l’image et à l’intimité. Il va pouvoir commencer à développer avec ses parents tout un questionnement autour des images que l’on fabrique et que l’on partage.

On pourra même introduire par là certaines formes de harcèlement : ne pas photographier quelqu’un qui n’en a pas envie, ne pas mettre son image sur Internet.

Quels sont les conseils d’utilisation des écrans à transmettre aux enfants ?

Alors bien sûr, on va continuer dans cette tranche d’âge-là, à appliquer les mêmes conseils en limitation :
– Ne pas mettre de télévision, ni d’ordinateur dans la chambre
– Privilégier une tablette familiale plutôt qu’une personnelle : tranches horaires à respecter
– Ne pas offrir une tablette à un enfant : ce serait bien difficile d’en limiter l’usage puisqu’il pourra toujours opposer l’idée que si on la lui a offerte, ce n’est pas pour la lui enlever, à juste titre
-Ne pas utiliser d’objets numériques le soir avant de se coucher : ça perturbe le sommeil puis le matin, autant que possible parce que ça capture beaucoup d’attention que l’enfant va avoir besoin dans d’autres activités
– Eviter les outils numériques pour chacun au moment du repas

6 ans, l’âge parfait pour commencer à créer…

A partir de 6 ans, c’est la création qui va devenir possible d’abord avec l’appareil photo numérique et puis des appareils qui permettent de faire des petits films image par image, ce qu’on appelle le Stop movie, trouvable sur beaucoup de tablette. La possibilité de modifier ces images sur Photoshop. Plus les parents vont eux-mêmes avoir des activités de créations d’image, plus ils vont pouvoir accompagner leurs enfants dans ce domaine. C’est pour ça que lorsque je fais des conférences sur les repères 3 6 9 12, j’encourage toujours les municipalités et les associations à diffuser des formations et des connaissances sur les outils numériques pour que les parents puissent partager avec les enfants.

J’espère que ce podcast vous a plu. La semaine prochaine, nous poursuivons nos échanges avec Serge Tisseron pour les enfants de plus de 9 ans. Il donnera d’autres astuces pour apprendre le bon usage des écrans. N’hésitez pas à nous dire ce que vous en pensez en commentaire. A bientôt !

Retrouvez notre précédent épisode sur le mode d’emploi pour les tout petits jusqu’à 6 ans

Tous les liens des livres de Serge Tisseron sont disponibles dans cet article :


Serge Tisseron

3-6-9-12 – Apprivoiser les écrans et grandir

Éditions érès – NOUVELLE ÉDITION, 160 pages, 10 €


Serge Tisseron
Les dangers de la télé pour les bébés

Éditions érès – NOUVELLE ÉDITION ACTUALISÉE, 150 pages, 10 €


Serge Tisseron

Guide de survie aux accros des écrans,

ou Comment garder à la fois mon ordi

et mes parents

2015, Paris, Nathan

Comments

Un commentaire
  1. posted by
    Papa Ratatam
    Mar 27, 2018

    Merci pour tes conseils d’utilisation qui peuvent être appliqués même plus jeune.
    L’utilisation de la vidéo chez nous est très très réglementée lol. Le moins possible !!

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × trois =