Histoire de bêtises en podcast : un cuisinier en herbe !

Pour découvrir ce nouveau podcast “Cuisinier en herbe”, cliquez sur PLAY 😉

Version texte :

Bonjour,

 

Bienvenue sur le nouveau podcast du blog : « On amuse les mômes ».

Le blog des parents pas sages ! Vous le savez, nous adorons faire des bêtises et raconter des histoires rigolotes.

 

Connaissez-vous l’histoire de ce gâteau au chocolat qui avait causé tant de problèmes.

 

C’est une drôle d’histoire !

 

Aujourd’hui, c’est mercredi, Noé se réveille d’une bonne sieste et a un petit creux. Sa maman travaille sur son ordinateur… Comme d’habitude, il aimerait bien qu’elle s’occupe un peu de lui maintenant qu’il est réveillé.

 

“Maman, j’ai faim, j’aimerais faire un bon gâteau au chocolat ! ».

 

Maman lève les yeux de son ordinateur, ses lunettes sur le bout de son nez : « Ah, tu ne veux pas plutôt les petites galettes de riz que je t’ai acheté ? ».

 

« Non, je veux faire un gâteau avec toi ! » répond Noé bien décidé à attirer l’attention de sa maman. « Bon, très bien, allons-y, ça fera un délicieux goûter, tu as raison! »

 

Maman met un peu de musique pour mettre de l’ambiance. Comme elle dit, « c’est toujours plus sympa de cuisiner en rythme ». « Bon, commençons par sortir les ingrédients dont nous avons besoin » s’organise maman.

« Des œufs, de la farine, du sucre, du chocolat bien sûr et du beurre ».

« Bon, c’est simple, il faut tout mélanger » dit maman. Noé se jette sur les œufs, c’est ce qu’il préfère : les casser dans le saladier. Il prend le premier œuf, et crac ! Il lui échappe des mains et vient se casser sur les chaussons de maman. Il relève la tête timidement pour voir les yeux de maman, et ce n’est pas bon du tout.

 

« Noé, ce n’est pas possible ! Nous avons à peine commencé que tu en mets partout ! Ça ne m’amuse pas de ramasser derrière toi ! Je ne sais pas si c’est une bonne idée ce gâteau ». Elle soupire en retirant la matière visqueuse de son chausson, beurk, c’est dégoutant !

 

Noé se concentre pour continuer sans trop de dégâts, sinon, il pourra dire adieu à son gâteau. Pour les œufs, c’est ok, le sucre, ok, casser le chocolat en morceaux, ok, maintenant, il faut ajouter la farine. Il faut verser ce gros paquet dans le verre doseur… L’opération paraît un peu trop risquée.

 

« Maman, est-ce que tu peux verser la farine ? » demande Noé bien sagement. Mais maman est comme envoûtée par la musique qui sort de l’enceinte. Elle attrape le paquet de farine tout en se dandinant, fait un pas vers l’arrière mal assurée, et « oh oh oh, voilà qu’elle se prend les pieds dans le petit escabeau ». Maman fait de l’air avec ses mains pour se rattraper au plan de travail… Mais il est déjà trop tard, elle se retrouve sur les fesses en laissant voler le sachet remplie de farine.

Un épais nuage blanc se répand dans toute la cuisine, Noé se retrouve aussi blanc qu’un bonhomme de neige, seuls ses yeux noisettes clignotent dans ce brouillard.

Quant à maman, le spectacle n’est pas beau à voir : elle a les cheveux en l’air et les lunettes de travers. Le sachet est retombé sur elle, la recouvrant intégralement de farine.

 

Une sorte de silence plane alors, tous deux éberlués. Seule la musique continue son refrain.  Puis, Noé et maman se regardent et éclatent de rire. « Alors ça, quelle bêtise ! Maman tu as fait fort articule difficilement Noé tellement il rit ».

En se secouant un peu au-dessus du verre doseur, maman a réussi à récupérer assez de farine pour finir le gâteau. Et pendant la cuisson, maman et Noé ont tout nettoyé. Quel bazar monstrueux ,il y avait de la farine partout, dans chaque petit recoin !

 

Quand le bip du four retentit pour indiquer la fin de la cuisson, maman a pris le gros gant pour sortir le gâteau fumant et le poser sur la table du salon avant de s’écrouler sur le canapé, « Allez vas-y maintenant mon chéri, régales-toi ! ».

 

En se penchant sur le gâteau pour prendre une part, Noé s’aperçut que le gâteau avait gonflé comme un ballon de baudruche. Avec tout ce bazar, Maman avait confondu la levure avec la farine, le gâteau est donc devenu aussi gros d’un ballon de foot ! De quoi rire encore plus, décidément, ce gâteau était vraiment très particulier.

 

Si vous avez aimé ce podcast, inscrivez-vous à notre newsletter pour être informé du prochain 😉

Vous pouvez retrouver la première bêtise de Noé juste ici

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × 3 =