Dis Carine, à quelle heure prend-on le temps de rire ?

Dis Carine, à quelle heure prend-on le temps de rire ?

Mode d’emploi pour rire en famille avec Carine Simonet

Depuis vingt ans, Carine Simonet est psychologue clinicienne dans le Médoc. Elle travaille avec les enfants dans un centre de santé mentale et aussi avec des adultes en libéral. Depuis un an, elle pratique la méditation de pleine conscience avec les enfants qui ont des troubles des déficits de l’attention (TDH). Les traitements sont réduits et les enfants retrouvent le sourire. Pour notre semaine autour du rire, elle nous en dit plus sur les bienfaits de rire.

Comment se déroulent les séances avec les enfants ? 

J’adapte mon temps selon les envies de l’enfant et selon son âge. Je le laisse parler autant de temps qu’il souhaite. Sur des consultations où j’ai déjà vu les parents, il y a généralement :

  • 20 min de discussion avec l’enfant : sa semaine, ses difficultés
  • 6 à 10 min de méditation selon l’âge
  • mais cela peut être aussi un temps de jeux : dessins, maison de poupée, etc

 

Quels sont les bienfaits du rire sur la santé physique ?

Quand un enfant rit, il a 80 muscles stimulés en même temps, cela produit un relâchement musculaire avec un sensation de bien-être. Le rire stimule la sécrétion d’endorphines, autrement dit les hormones du plaisir. Rire diminue la perception de la souffrance : l’enfant aura moins l’impression d’avoir mal. C’est pour cela qu’il y a des associations dans les hôpitaux pour faire rire les enfants patients.

Quels sont les bienfaits du rire sur l’esprit ?

Il y a une amélioration des fonctions cognitives avec un esprit relaxé. Rire augmente nos facultés à mémoriser, à imaginer et à s’adapter. Le fait de rire d’une situation permet à l’enfant de voir les choses différemment et de développer une souplesse d’esprit. La créativité est stimulée très jeune : inventer des choses, combiner des idées et des objets, cela l’aide à trouver des solutions aux problèmes.

Quels conseils donneriez-vous aux parents pour faire rire leurs enfants ?

On peut encourager les parents à sourire et beaucoup rire car ils jouent un rôle de mimétisme. Le rire est communicatif : par identification à ses parents, l’enfant va être dans cette même joie de vivre. Point important, il faut réagir de façon positive à ces blagues pour que l’enfant puisse développer son propre humour.

Peut-on calmer des crises de nerfs avec le rire ?

Quand c’est une crise sur quelque chose de peu important, on peut en rire avec l’enfant, ça dédramatise la situation. Mais quand c’est une grosse colère, l’enfant va penser que le parent ne fait pas attention à lui. Il est préférable de temporiser et pourquoi pas lui faire un gros câlin au moment de la crise, puis dans un deuxième temps : en parler et en rire ensemble.

Attention avec un adolescent, il faut manier l’humour avec des pincettes. Il est en pleine remise en question de la perception de soi et de son corps. L’ado peut croire que ses parents se moquent de lui. Il ne faut pas confondre rire avec quelqu’un et se moquer de lui.

Rire aide-t-il l’enfant à se sociabiliser ?

C’est une bonne chose pour se sociabiliser car :

Ouverture sur l’esprit = Ouverture sur le monde = Ouverture de sa perception et de sa curiosité = Envie d’aller vers les autres

Riez en famille et envoyez nous les rires de vos enfants sur notre page Facebook !

Retrouvez nos articles autour du rire juste ici :

Comprendre le rire de nos enfants avec Corinne Cosseron

Atelier de yoga du rire de 3 à 93 ans… comment ajouter du rire dans sa vie de famille

 

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 − 9 =