Comprendre le rire de nos enfants avec Corinne Cosseron

Comprendre le rire de nos enfants avec Corinne Cosseron

Nos enfants rient beaucoup plus que nous et souvent pour rien ! Ils ont ce pouvoir que nous perdons peu à peu avec toutes les responsabilités qui nous tombent sur les épaules. Mais, Corinne Cosseron a trouvé une idée géniale : créer une école pour former des experts du rire. Car, une fois adulte, nous pouvons réapprendre à rire sans raison. La fondatrice de la rigologie nous en dit davantage sur ses pratiques et le développement du rire !

 

Comment rire avec son enfant ?

Le rire est un acte généreux et complice. Il faut prendre le temps de rigoler avec lui : jouer, faire des blagues… Je me souviens de ma grand-mère car j’ai énormément ri avec elle. Les meilleurs souvenirs sont ceux accompagnés de fous rires. Le rire est pour ainsi dire un câlin du coeur.

 

Comment se développe le rire chez l’être humain ?

  • Dès 6 semaines : le bébé va sourire, ce sera un sourire psychologique pour dire qu’il se sent bien
  • Entre 2 et 4 mois : il va rire uniquement avec ses parents
  • A  6 mois : le bambin va rire avec d’autres personnes et réagir à des chatouillis
  • A partir de 9 mois : sa blague préférée sera le coucou / je suis caché !
  • A 1 an : il va réagir aux grimaces
  • Dès 2 ans : il va apprendre à faire semblant de faire quelque chose et ça va bien l’amuser. Il apprécie changer les mots : “chat” devient “chien”, “maman” devient “tata”, etc
  • A 3 ans : c’est l’ère des fameuses blagues pipi-caca et des jeux de mots qui se ressemblent !
  • A partir de 8 ans : c’est le début des gags absurdes comme raconter 20 fois la même blague
  • A 11 ans : ils se mettent aux charades et aux devinettes
  • Dès l’adolescence : ils aiment rire entre eux contre le reste de la planète et ne supportent aucune blague sur leur physique.

 

Pourquoi est-ce si important de laisser l’humour de son enfant se développer seul ?

Cela m’arrive de faire du coaching personnel pour des personnes qui se disent “pas drôles”. Je cherche avec elles à comprendre à quel moment l’humour a été bloqué. Souvent, ce sont des croyances liés à l’enfance. Par exemple, une femme se pensait sans humour car étant plus jeune, son oncle faisait des blagues salaces et il lui répétait que si elle ne rigolait pas, c’est tout simplement parce qu’elle n’avait pas d’humour. C’est donc important de ne pas les coincer ! Il faut vraiment les laisser se développer pour leur avenir et leur estime de soi.

Quels sont les bienfaits du rire ?

Le rire est là pour nous détendre : cet antidote répare tout ce qui est lié au stress. C’est de l’ordre du nettoyage physique et mental on aère la maison ! Si on ne rit plus, on va facilement tomber malade. Le rire n’est pas un médicament miraculeux mais presque ! En Amérique latine, on commence d’abord à faire rire les femmes sur le point d’accoucher pour libérer les endorphines, la morphine naturel contre la douleur. On devrait faire la même chose chez nous !

 

 

Quelles méthodes proposent les rigologues pour se remettre à rire ?

Il y a deux choses différentes :

  • le yoga du rire : c’est rire sans raison. Cela a été inventé par le médecin indien Madan Kataria qui disait “si vous n’avez plus l’envie de rire, venez ici pour que votre corps rigole de nouveau”. Même si les enfants n’ont pas besoin de nous pour rire, on propose tout de même des ateliers dans les écoles pour mieux gérer le stress. Comme ça, les instituteurs retiennent les exercices et peuvent les répéter en classe.
  • la rigologie : je l’ai créé avec l’école du rire. Les rigologues sont formés pendant 2 ans et c’est un cours à suivre régulièrement pour qu’ils soient efficaces. La rigologie amène à la joie de vivre tandis que le yoga du rire amène au rire physique.

 

Comment faire pour que la joie de vivre puisse restée authentique et durable ?

Nous sommes obligés de libérer l’ensemble de nos émotions : pas que le rire comme on pourrait l’imaginer. Il faut libérer sa tristesse, sa colère, sa frustration, son anxiété et une fois qu’on aura libéré tout ça, on pourra rire.

 

Où puis-je trouver un cours de yoga du rire avec mon enfant ?

Certains rigologues organisent des ateliers de yoga du rire dès la maternelle. Il y a aussi des ateliers parents/enfants dans différents pays. Il suffit de faire un tour dans l’annuaire des rigologues : France, Belgique, Suisse, Monaco, Luxembourg, Canada, Afrique et îles francophones. Ils sont partout !

 

A quoi ressemble une séance de yoga du rire avec mon enfant ?

Le but d’une séance parent/enfant, c’est de remettre du lien entre eux et de leur offrir une parenthèse de temps.

Tout le monde est mélangé. Les parents ne sont pas forcément collés à leur enfant. Pendant une heure, les exercices d’évacuation sont réalisés tous ensemble :

  • Connexion : Trois choses primordiales au début : on se connecte à soi, à ce qui est autour de soi puis aux autres.
  • Questions sensorielles : qu’est-ce que je vois ? Qu’est-ce que j’entends ? Où j’en suis avec ma colère ? Un enfant peut se mettre en boule par terre et crier pour exprimer sa colère, le parent est dans la salle mais pas forcément à côté. Chacun réagit à sa manière et libère ses émotions. C’est à ce moment-là que c’est très drôle car l’évacuation émotionnelle va être profonde avec des ateliers rigolos. ça change de la psychologie avec Sigmund Freud ! On prend le temps de libérer ses émotions, d’être en confiance avec les autres et on bouge comme dans une cour de récréation.
  • Célébration de la joie : avec du chant, des jeux, de la danse. C’est là que l’enfant va retrouver son parent pour renforcer leur lien social.
  • Méditation : tout le monde est mélangé, allongé sur le dos dans la salle et on laisse son rire sortir sans raison.
  • Relaxation : temps de calme pour apaiser les enfants.

 

Une séance de rigologie vous tente ? 😉

 

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × 1 =